Quelles protections pour se protéger au mieux des ondes électromagnétiques ?

DAS débit d'absorption spécifique
effet thermique

Effets thermiques et Athermique, comment s'y retrouver ?

 

L'effet thermique dépend de la quantité de rayonnement absorbée par le corps humain, définie par le débit d'absorption spécifique ou DAS.

 

Le corps a cette capacité de s'auto-réguler (thermorégulation) grâce à la circulation sanguine mais au delà d'un certain seuil il n'arrive plus à faire face et c'est un enchaînement de problèmes qui peuvent apparaître.

 

Si la température augmente sur une partie du corps en occurrence la tête c'est comme si vous avez un aliment dans un micro-onde et donc peut s'avérer dangereux surtout pour les enfants car la boîte crânienne est très poreuse.

 

 

Effets thermiques et athermiques des ondes, lesquels ont plus d'effets négatifs ?

Si la température augmente sur une partie du corps en occurrence la tête c'est comme si vous avez un aliment dans un micro-onde et donc peut s'avérer dangereux surtout pour les enfants car la boîte crânienne est très poreuse.

DAS
Echauffement dû à l'effet thermique

La chaleur induite dans les tissus cellulaire de l'organisme peut provoquer des réactions physiologiques et thermorégulatrices temporaires, notamment une diminution des capacités mentales et/ou physiques au fur et à mesure que la température du corps augmente.

 

Vous pouvez voir sur l'image à gauche que de donner un téléphone portable à un enfant montre la pénétration dans le cerveau.

 

Certes aujourd'hui, le DAS a diminué et que mettre une oreillette filaire diminue l'effet thermique mais il n'en reste pas moins que l'effet athermique est autant voire plus nocif.

 

 

débit d'absorption spécifique
comment est testé le DAS

A gauche on explique comment les normes sont établies

 

Pour augmenter la température du corps de 1 C° au bout de 6 minutes, un DAS supérieur à 4 W/KG est nécessaire. les scientifiques admettent que c'est la limite à ne pas dépasser.

 

C'est pourquoi les téléphone portable ont un DAS très bas aujourd'hui.

 

Mais où sont les tests sur les effets athermiques ?

 

 

effet thermique et athermique
basse fréquence = effet athermique et haute fréquence = effet thermique

A gauche vous pouvez voir qu'il y a 2 types d'effets.

 

l'effet athermique et l'effet thermique dont nous avons parlé ci-dessus.

 

Pour l'effet thermique, les constructeurs s'en sont chargés mais l'effet athermique ont attend toujours les tests des fabricants.

 

barrière hémato-encéphalique poreuse à cause des ondes
barrière hémato-encéphalique poreuse à cause des ondes

La non étanchéité de la barrière hémato-encéphalique laisse passer l'albumine (tâche foncées).

 

 

effets athermique sur le rat
rat témoin (photo en haut) vs rat exposé (photo en bas)

 

L.G Salford & al. & al, environ. Health persp... 111 (2003) 881

 

En haut un rat témoin non exposé et en bas exposé pendant 2 heures avec un DAS à 2 milliwatt / kg (ce qui est très peu).

 

Ce que l'on peut constater c'est une diffusion de l'albumine des vaisseaux sanguins vers la matière cérébrale pour la photo d'en bas.

 

Les tâches marrons c'est l'albumine.

 

Normalement la barrière hémato-encéphalique ne doit pas s'ouvrir mais pourtant même avec un DAS à 2 mwatt/kg elle s'ouvre.

 

Cela signifie que la barrière hémato-encéphalique est poreuse et donc l'albumine passe mais également tout ce qu'il y a dans le sang.

 

 

 

 

 

albumine dans le cerveau à cause des ondes athermiques
albumine dans le cerveau à cause des champs et ondes électromagnétiques

Comme vous pouvez le voir les neurones noirs sont très présent et l'albumine également (tâches)  dans le cerveau qui devrait rester dans les vaisseaux sanguins.

 

 

Les neurones sombres dispersés et groupés révélés par la coloration du violet de crésyle, qui étaient souvent rétrécis et colorés en foncé, se fondaient dans un aspect homogène avec perte des structures internes des cellules. Quelques uns de ces neurones sombres étaient aussi positifs à l'albumine ou montraient des micro-vacuoles indiquant un processus pathologique actif. Il n'y avait pas d'hémorragies, ni de réactions gliales, astrocytiques ou microgliales discernables, adjacentes aux neurones modifiés. Des neurones modifiés ont été observés à tous les endroits, mais spécialement dans le cortex, dans l'hippocampe et dans les ganglions basaux. Ils sont mélangés parmi des neurones normaux (fig. 2). Le pourcentage de neurones anormaux a été grossièrement évalué au taux d'environ 2 %, mais il est plus apparent dans quelques zones restreintes de la figure.

Rangée de cellules nerveuses dans une coupe de la bande des cellules pyramidales de l'hippocampe dans le cerveau d'un rat exposé aux micro-ondes de téléphonie mobile.
Neurones noirs dans l'hippocampe
effets négatifs des ondes sur le cortex
Neurones noirs dans le cortex

a: Rangée de cellules nerveuses dans une coupe de la bande des cellules pyramidales de l'hippocampe dans le cerveau d'un rat exposé aux micro-ondes de téléphonie mobile. Parmi les cellules nerveuses grandes et bleu-pâle, il y a des cellules nerveuses noires et contractées intercalées, appelées "neurones sombres". La photo prise au microscope résulte d'une coloration de la coupe au violet de crésyle et est à fort grossissement.

b: Le cortex d'un cerveau de rat exposé aux micro-ondes d'un téléphone mobile montre les cellules nerveuses normales bleu-pâle, mélangées à des "neurones sombres", anormaux, noirs et contractés, à toutes les profondeurs dans le cortex, mais moins nombreux dans les couches supérieures (en superficie). La photo prise au microscope résulte d'une coloration au violet de crésyle et est à fort grossissement.


Nous présentons ici pour la première fois la preuve de l'apparition de dégâts au cellules nerveuses causés par l'exposition à des micro-ondes, à des intensités non thermiques. Le cortex du cerveau, tout comme l'hippocampe et les ganglions basaux des rats exposés présentent des neurones endommagés...

Que se passe-t-il si on baisse le DAS ?

études sur DAS débit d'absorption spécifique
55 % de rats pathologiques pour la porteuse non modulé (cw). Pas d'effet significatif de la modulation

B.R.R Personn & al. & al wireless network, 3 (1997) 455

 

Sur ce graphique, on constate qu'avec un DAS de 8.3 W/kg la modulation de la porteuse donc la toxicité des ondes est quasi nulle mais la porteuse elle-même vous grille le cerveau.

 

p = porteuse.(Mhz ou Ghz et qui vous grille le cerveau).

 

La modulation porte l'information qui doit véhiculé à travers le téléphone.

 

En dessous de 0.001 = il y a un effet au dessus de 0.001 il pourrait y avoir un doute

 

la porteuse pour ce graphique est de 915 Mhz.

 

 

 

 

effets de la modulation des ondes électromagnétiques
pas d'effet significatif pour la porteuse non modulée (cw). Effets probables pour les modulations à 50 et 217 Hz. Effet global de la modulation significatif.

On baisse le DAS (moins de puissances). Vous n'avez plus l'effet thermique mais les modulations des fréquences 50 et 217 Hz augmentent. (effet athermique)

 

 

Pour rappel, la fréquence 217 Hz est la danse des abeilles.

effets des ondes électromagnétiques
Effets significatifs des modulations à 8,5 et 217 Hz. Effet global de la modulation significatif

 

On baisse encore le DAS et la toutes les modulations sont pathologiques.

 

Donc plus je baisse le DAS (SAR en anglais) plus j'augmente la toxicité.

barrière hémato-encéphalique rat et humain
barrière hémato-encéphalique d'un rat A&B vs cerveau humain C&D. Blanc : protéine GFAP et bleu : noyaux neurones

Beaucoup vous diront qu'on ne peut pas transposer les études sur l'humain car c'est fait sur des rats. 

 

Perso, lorsque je vois les deux barrières hémato-encéphalique, j'ai un gros doutes sur leurs arguments.

 

D'ailleurs, si les tests avaient été concluant pour eux, je ne doute pas que les arguments auraient été totalement autres. 

 

Mais dans ce cas, à quoi bon dépenser de l'argent sur des tests animal ? 

effets secondaires des ondes téléphoniques
effet des ondes du téléphone sur le corps à 1.85 m

SAR = DAS en français.

 

Avec un DAS à 1mW/kg à 1.85 m du mobile, vous avez toujours un effet, imaginez collé à l'oreille ce que cela donne

 

 

effets secondaires des antennes relais
Distance sécuritaire entre l'antenne et l'habitation

Pour ne pas subir les effets probables nocifs des antennes relais, il faudrait habiter à plus de 190 mètres choses qui est quasi impossible en ville.

 

De plus les box WIFI, Wimax n'aident pas non plus.

 

 

effets secondes des ondes électromagnétiques sur le cerveau
effets des ondes athermiques sur le cerveaux

Bien comprendre les effets athermiques sur la matière cérébrale.

 

Avec l'antenne à 1.4 cm de la tête et un DAS 1w/kg on remarque que l'effet thermique diminue rapidement donc plus d'échauffement au niveau de l'oreille mais l'effet athermique via la modulation vous grille le cerveau à petit feu.

 

Y-a-t'il de quoi s'inquiéter vous ne trouvez pas ? 

 

 

 

 

 

 

Que penser des patchs qui diminue le DAS ?

Il existe une quelques patchs sur le marché se vantant de protéger voire de baisser le DAS. C'est vrai !

 

Mais ces patchs seraient très utile si le DAS était à des niveaux supérieurs à ceux d'aujourd'hui, c'est à dire 10 ans en arrière.

 

Hors le DAS comme vous pouvez le voir à ce jour est très bas pour une grande majorité de portables et donc l'effet thermique et quasi absent et avec une oreillette filaire le risque est totalement exclu.

 

Avec une protection en plus pour diminuer le DAS, ces patchs ne vont-ils pas augmenter la nocivité des ondes via la modulation ?

 

La question mérite d'être posée et les tests biologiques aussi. Car il ne faudrait pas que ces patchs soient Docteur Jekyll et Mr Hyde.

 

Pour ma part j'ai déjà la réponse.

 

Si vous connaissez l'anglais je vous invite à lire cette étude très intéressante.

 

http://www.hese-project.org/hese-uk/en/papers/persson_bbb_wn97.pdf

 

 

 



Que dit l'AFSSAPS concernant les protections

Seules les protections ayant été testées et validées par la science font foi

CEM-VIVANT
protections anti ondes

Écrire commentaire

Commentaires : 0